Accueil > A propos

À PROPOS

ANNICK DUBOIS

L’histoire du Grenier des couleurs

Annick Dubois a fondé Le Grenier des couleurs en 2007, au cœur du joli village de Marsanne, en Drôme Provençale.

Elle va y exercer durant 12 ans le métier de peintre sur bois avec une spécificité, celle de ne travailler qu’avec des peintures et produits écologiques pour la revalorisation de ses meubles.

Autodidacte, Annick Dubois s’est beaucoup investie dans la recherche de techniques picturales n’utilisant, que des peintures et produits écologiques. Travaillant seule dans ses ateliers, à force d’observations, d’expérimentations, elle met au point ses propres techniques ; en effet, aucun établissement en France n’enseigne la peinture sur bois en utilisant uniquement des peintures et produits écologiques professionnels.

Elle suit cependant des formations auprès d’OKRHA, aux Ocres du Roussillon pour leur enseignement de la chaux et des pigments naturels, la technique de la peinture à la colle de peau de lapin
Puis elle suit surtout depuis 1990, des cours hebdomadaires de dessin et peinture, dans des ateliers, animés par des professeurs des beaux-arts pour apprendre le travail de la couleur et du trait.

Elle a ainsi développé ses propres effets picturaux basés sur des superpositions fines de couleurs (écologiques), égrenées et retravaillées entre chaque passe manuellement. Travaillant à l’ancienne avec des pinceaux et surtout pas avec des systèmes de pulvérisation.

Son amour du mobilier fait qu’elle chine régulièrement meubles et objets auprès de brocanteurs, antiquaires et développe ainsi ses connaissances sur l’histoire et les styles du mobilier.
Elle travaille également pour toutes ses restaurations avec des ébénistes qui lui font découvrir leur univers et auprès desquels elle apprend à reconnaître les essences de bois et de nombreuses astuces pour la restauration des meubles.

Durant 12 ans, elle prend ainsi en charge les meubles anciens ou démodés de ses clients. Après un décapage soigneux, elle leur propose une finition plus contemporaine en accord avec leur choix, tout ceci en ne travaillant qu’avec des peintures et produits écologiques du début à la fin.
Elle se déplace très souvent chez ses clients afin de leur prodiguer des conseils couleurs. Chaque projet est personnalisé et demande une étude de faisabilité, une estimation financière et beaucoup de créativité…

Toujours en quête d’apprendre et d’améliorer ses finitions, Annick Dubois suit des cours de tapisserie d’ameublement aux Ateliers Pellissier  à Crest, ce qui élargit encore ses connaissances du mobilier d’assise.

Elle se forme également au métier d’abat-jouriste… ce métier en voie de disparition connaît aujourd’hui un nouvel essor grâce à la demande des décorateurs et des particuliers lassés des abat-jour standardisés de la grande distribution.
Elle propose aujourd’hui au sein de sa boutique de jolis abat-jour coutures ou contre-collés, pièces uniques ou petites séries, faites sur mesure. Formes et dimensions évoluent, suivant les modes et les tendances du moment.

 

Le Grenier des couleurs on ne s’interdit aucune fantaisie, bien au contraire, on aime l’originalité,
les défis incongrus, les belles matières, les projets personnalisés…

Quand un client pousse la porte du Grenier des couleurs,
il sait qu’il pénètre dans l’antre d’un atelier d’art,
où Art et savoir-faire se côtoient avec élégance
et qu’ici l’intérieur est aussi beau que l’extérieur !

Quand un client pousse la porte du Grenier des couleurs, il sait qu’il pénètre dans l’antre d’un atelier d’art, où Art et savoir-faire se côtoient avec élégance et qu’ici l’intérieur est aussi beau que l’extérieur !

Annick une créatrice aux doigts de fée

J’ai toujours été une insatiable bricoleuse et une passionnée de décoration : le mobilier, la couleur, les tissus, la couture m’animait. Un grand père sabotier, une grand-mère dentellière et un oncle brocanteur m’ont sans doute insufflé le métier que j’exerce aujourd’hui avec passion. 

En 2007, j’opère un grand virage dans ma carrière professionnelle en me lançant dans l’aventure de l’entreprenariat : j’ouvre mon Grenier des couleurs, une boutique-atelier dévouée à la décoration de meubles anciens ou démodés et à la peinture écologique.

D’où vient ce nom : le grenier des couleurs

Un grenier ne rime pas forcément avec grisaille, mais plutôt avec trésors d’objets ou de mobiliers abandonnés, qui ne demandent qu’à être remis au goût du jour, des fauteuils surannés recouverts de tissus fanés, des lampadaires rococo parsemés de fils d’araignées tricotés comme de jolies dentelles usées, des malles à entrouvrir pour laisser s’en échapper de nouvelles histoires : des histoires de couleurs vieillies et patinées… et la boucle sera bouclée… mon grenier sera coloré !

J’étais donc comme une fée avec sa baguette magique ! Mais avant de devenir un artisan reconnu, je passerai par de nombreux apprentissages du métier auprès d’ateliers de peintres sur bois pour acquérir tous les secrets des couleurs et des techniques picturales mais dans un souci d’écologie ; je ne travaillerai qu’avec des produits sains pour ma santé et celle de mes clients.

Je découvrirai l’élégance des peintures écologiques et la richesse des pigments naturels dont je ferai ma spécificité (peintures et produits vendus au sein de ma boutique). Ayant un insatiable besoin d’apprendre et le goût des mises en scène, je me rends très vite compte qu’il manque à mon grenier une sorte de mise en lumière.

En 2009, la petite fée se lance dans l’apprentissage d’un nouveau métier : abat-jouriste.
400 heures de formation suivies auprès d’une professionnelle de l’abat-jour, afin de maîtriser les gestes de ce métier en voie de disparition et la petite fée devient vite maître dans la confection de pagodes, juponnés, plissés, victoriens et chinoiseries de luxe… de jolis abat-jour coutures ou contre-collés, pour réveiller nos pieds de lampes fatigués et dompter la lumière !
Ici tout est réalisé sur mesure, de la forme de la carcasse, au choix du revêtement, le client est bichonné comme dans un atelier de haute couture !

 

Très vite, Le Grenier des couleurs, est devenu le salon où l’on réinvente sa décoration intérieure, on ré-imagine ses luminaires et abat-jour, on adopte la green attitude en repeignant ses murs en peintures écologiques dont la petite fée possède désormais une forte expérience.

Aujourd’hui Le Grenier des couleurs a acquis ses lettres de noblesse et fait désormais parti de la grande famille des ateliers d’art et obtient le précieux titre de maître artisan, une consécration pour la petite fée, partie de rien mais qui croyait fort en son rêve…

En semant de la couleur sur toute la maison et animée de la passion du beau, de l’unique,
de l’excellence tout en apportant sa pierre à la construction d’une planète plus durable !